Archives
2015
2014
2010
2009
30 / 04 / 2014
Immobilier : S&P prédit la fin de la baisse des prix
(LaVieImmo.com) - Une baisse oui, mais qui devrait rester modérée et de courte durée. Loin du scénario d’un effondrement de l’immobilier français, les analystes de Standard & Poor’s estiment que le mouvement de baisse des prix des logements à l’œuvre depuis 2012 pourrait prendre fin dès l’année prochaine, le manque de logements disponibles et la faiblesse des taux d’emprunt soutenant le secteur.

+2 % en 2015

Dans une note de recherche publiée mercredi, l’agence estime que les prix, qui ont reculé de 2,1 % en moyenne nationale en 2012, devraient avoir baissé de 2 % supplémentaires en 2013 et reculer de 3 % en 2014 – et non de 4 % comme anticipé à l’automne dernier. Et puis c’est tout. « Les prix devraient ensuite se stabiliser », prédisent Sophie Tahiri et Jean-Michel Six, respectivement économiste et chef-économiste chez S&P. En 2015, les prix progresseraient ainsi de 2 %.

4 ans de revenu pour se loger


A lire aussi
Immobilier : Les réseaux ne croient pas à une forte baisse des prix
Cécile Duflot confirme les 330 000 mises en chantier en 2013

Estimez votre bien
Estimez votre bien


Type de bien :
Choisir un type Appartement Maison / Villa Studio Loft / Atelier Duplex Triplex
Adresse :

Surface :m²

Nombre de pièces :1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 >10


.
« Le marché français reste plutôt à part au sein de la zone euro, écrivent les deux économistes, en cela que la crise économique des cinq dernières années n’y a pas rendu le marché [immobilier] plus abordable. Le prix moyen d’un logement représentait, en novembre [2013], l’équivalant de 3,8 années de revenu », poursuivent-ils, soit un niveau comparable à celui qui prévalait lors du « pic de 2007 ». Une situation qui ne serait pas près de s’améliorer selon l’agence, la faiblesse de la construction neuve ne permettant pas de remédier dans un avenir proche à la pénurie structurelle de logements, véritable moteur de la hausse des prix. « Une remontée des taux d’emprunt plus forte que prévu des taux d’emprunt accélèrerait la correction », notent Tahiri et Six, mais le scénario d’une forte hausse des taux est « à ce stade », jugée « peu probable ».

+5 % en Allemagne

A noter que la France n’est pas le seul pays pour lequel S&P anticipe un redémarrage en 2015 : l’Italie devrait connaître une hausse de 1 % après un repli de même ampleur cette année. C’est au Royaume-Uni et surtout en Allemagne que le mouvement serait le plus marqué, avec des hausses respectives de 4 et 5 % en 2014, et 3,5 et 5 % en 2015.

*Europe's Housing Markets May Be On A Slow Path To Recovery, 22