Archives
2015
2010
2009
Juin (1)
01 / 06 / 2009
L'immobilier de prestige n'échappe pas à la crise
La crise bouleverse des hiérarchies que l'on croyait solidement ancrées.
Sur le marché de l'immobilier de luxe, les acheteurs d'aujourd'hui ne sont plus ceux d'hier. Ainsi, les fortunes anglo-saxonnes et russes ne débarquent plus à Paris, Courchevel ou la Côte d'Azur qui reste cependant un marché à part.

En effet, les prix y ont été artificiellement dilatés avec l'arrivée de fortunes russes prêtes à payer des sommes extravagantes et le marché est aujourd'hui figé avec des vendeurs irréalistes et des acheteurs à l'affût de la bonne affaire. Seuls les propriétaires contraints de vendre se résolvent à baisser leurs prix.

Ainsi, la villa Leopolda, à Villefranche-sur-Mer, considérée comme la plus chère au Monde, estimée à 320 millions d'euros, n'a pas encore été vendue mais un compromis aurait été signé entre la propriétaire et un oligarque russe au prix de 200 millions d'euros.

Source : Le Monde - 16/02/2009